Plus de 250 véhi­cules de pompiers et de secours et 100 casernes ont été détruits depuis le début de la guerre en Ukraine. Les pompiers sont néan­moins mobi­li­sés sans relâche pour soigner les bles­sés et éteindre les incen­dies. L’or­ga­ni­sa­tion huma­ni­taire @fire a fait parve­nir à la capi­tale Kyiv des dons de véhi­cules et d’équi­pe­ments dont elle avait un besoin urgent. Le maire de Kyiv, le Dr Vitali Klit­schko, remer­cie pour cet impor­tant soutien.

Lors d’un premier convoi d’aide, en colla­bo­ra­tion avec l’ini­tia­tive #WeAreAl­lU­krai­nians du Dr Vladi­mir Klit­schko et Tatiana Kiel, l’Alliance4Ukraine ainsi que d’autres parte­naires et spon­sors, un camion citerne 16/25 des pompiers de Hude, un camion incen­die 8 des pompiers de Neckar­gemünd, une échelle pivo­tante avec nacelle des pompiers de Pfarr­kir­chen ainsi que des dons de maté­riel des pompiers de Nossen ont été remis aux repré­sen­tants de la ville de Kyiv et des services de secours ukrai­niens à la fron­tière entre la Pologne et l’Ukraine. Dans un message vidéo, le maire de Kyiv, le Dr Vitali Klit­schko, a remer­cié person­nel­le­ment « de tout cœur toutes les muni­ci­pa­li­tés qui nous ont fait don de véhi­cules de pompiers. Ces véhi­cules sauvent la vie de nos citoyens. Ce soutien est très impor­tant. Nous pouvons ainsi proté­ger notre ville et notre pays ».

D’autres convois d’aide sont déjà prévus pour ache­mi­ner des véhi­cules de pompiers et de secours ainsi que des équi­pe­ments indis­pen­sables. Les besoins en équi­pe­ment et en véhi­cules pour l’as­sis­tance tech­nique, la lutte contre les incen­dies et les soins médi­caux restent impor­tants. La capi­tale, Kyiv, a parti­cu­liè­re­ment besoin de (gros) camions-citernes et de véhi­cules de secours éléva­teurs. La lutte contre les incen­dies en hauteur et l’ex­tinc­tion du carbu­rant enflammé y consti­tuent notam­ment un défi.

Depuis le début de la guerre, l’or­ga­ni­sa­tion huma­ni­taire inter­na­tio­nale @fire four­nit une aide huma­ni­taire par diffé­rents moyens. Depuis, l’équipe @fire travaille sans relâche pour suivre la situa­tion, coor­don­ner les offres d’aide et les dons en nature et échan­ger avec de nombreux parte­naires. Lors d’une action d’aide commune avec Osteu­ro­pa­hilfe, Brand­schutz­tech­nik Müller, Jola Rent et Heavy Rescue Germany, @fire a déjà pu ache­mi­ner 40 tonnes d’équi­pe­ment de pompiers en Ukraine. 120 palettes de vête­ments de protec­tion, des casques, des bottes, des groupes élec­tro­gènes, des pompes, des tuyaux, des équi­pe­ments de sauve­tage, des tentes, des cous­sins de levage, des tron­çon­neuses, des dosi­mètres person­nels et cinq véhi­cules de pompiers complets ont été offerts par des parti­cu­liers, des corps de pompiers et des entre­prises. Une équipe d’éva­lua­tion compo­sée de trois personnes, en colla­bo­ra­tion avec la fonda­tion Björn Stei­ger, l’Ins­ti­tute for Euro­pean Affairs (INEA), Veri­tas Ambu­lanz et les auto­ri­tés locales, avait passé sept jours à évaluer les besoins huma­ni­taires dans la ville fron­ta­lière polo­naise de Chelm. Dans le parc natio­nal de la Forêt-Noire et à Wegberg, près de Mönchen­glad­bach, un soutien a été apporté à la construc­tion d’abris pour les réfugiés.

Les offres de dons d’équi­pe­ments et de véhi­cules d’in­cen­die et de secours peuvent être envoyées par e-mail à spen­den-ukraine@​at-​fire.​de. Il est égale­ment possible de soute­nir finan­ciè­re­ment le travail de @fire via la plate­forme de dons Better­place.


L’ini­tia­tive #WeAreAl­lU­krai­nians (Nous sommes tous des Ukrainiens) a été lancée par le Dr Vladi­mir Klit­schko et Tatiana Kiel, PDG de Klit­schko Ventures, afin de déve­lop­per le plus rapi­de­ment possible des solu­tions et des proces­sus évolu­tifs pour les besoins les plus urgents, qu’il trans­met direc­te­ment de Kyiv à Tatiana Kiel. Plus de 2.000 tonnes de marchan­dises sont arri­vées à Kyiv au cours des 10 premiers jours - avec le soutien des dons de marchan­dises de grandes entre­prises et du parte­naire logis­tique Deutsche Bahn ainsi que des coor­di­na­teurs de #WeAreAl­lU­krai­nians du côté ukrai­nien. En colla­bo­ra­tion avec l’or­ga­ni­sa­tion huma­ni­taire @fire - Inter­na­tio­na­ler Katas­tro­phen­schutz Deut­schland e.V., #WeAreAl­lU­krai­nians s’ef­force d’ac­qué­rir des véhi­cules de pompiers et de sauve­tage dont l’Ukraine a un besoin urgent.

L’al­liance Alliance4Ukraine est une alliance coor­di­na­trice d’or­ga­ni­sa­tions de la société civile, de fonda­tions, d’ins­ti­tu­tions gouver­ne­men­tales et d’en­tre­prises. L’ob­jec­tif est de créer un écosys­tème de solu­tions inter­dé­pen­dantes pour répondre aux besoins des personnes en fuite. Les orga­ni­sa­tions de soutien d’Alliance4Ukraine veulent renfor­cer les struc­tures exis­tantes en Alle­magne - prin­ci­pa­le­ment de la société civile - qui peuvent notam­ment permettre ou faci­li­ter l’ac­cueil des personnes en fuite. L’Alliance4Ukraine est placée sous le patro­nage conjoint de la ministre fédé­rale de l’In­té­rieur et de la Patrie, Nancy Faeser, et de la délé­guée du gouver­ne­ment fédé­ral à la migra­tion, à l’in­té­gra­tion et aux réfu­giés, Reem Alabali-Radovan.

L’or­ga­ni­sa­tion huma­ni­taire d’uti­lité publique @fire - Inter­na­tio­na­ler Katas­tro­phen­schutz Deut­schland e. V. four­nit depuis 2002 une aide d’ur­gence rapide dans le monde entier après des catas­trophes natu­relles dévas­ta­trices. Les secou­ristes sont spécia­le­ment formés à la lutte contre les incen­dies de forêt (WFF) ainsi qu’à la recherche et au sauve­tage de personnes ense­ve­lies après un trem­ble­ment de terre (USAR). Les quelque 400 membres s’en­gagent tous béné­vo­le­ment et gratui­te­ment dans l’aide natio­nale et inter­na­tio­nale en cas de catas­trophe. L’or­ga­ni­sa­tion huma­ni­taire a été clas­sée en 2021 par le « Inter­na­tio­nal Search and Rescue Advi­sory Group » des Nations Unies (INSARAG) comme première équipe USAR légère au monde et travaille selon les normes inter­na­tio­nales. Le finan­ce­ment des missions, des forma­tions et des équi­pe­ments est prin­ci­pa­le­ment assuré par des dons.

Compte pour les dons 40 50 60
Banque d’éco­no­mie sociale, code bancaire 370 205 00
IBAN : DE17 3702 0500 000113 8800 / BIC : BFSWDE33XXX