Jeudi soir, 18 août 2022, les 65 forces de l’unité de lutte contre les incen­dies de forêt et leurs 20 véhi­cules sont rentrés épui­sés mais en bonne santé de leur mission dans le sud-ouest de la France.

« L’in­ter­ven­tion a été très éprou­vante, mais aussi très réus­sie, et le plus impor­tant est que toutes les forces d’in­ter­ven­tion soient rentrées saines et sauves », a déclaré Jochen Stein, direc­teur des pompiers et des services de secours de la ville de Bonn, qui a coor­donné l’in­ter­ven­tion de l’unité.

Les secou­ristes des corps de sapeurs-pompiers de Bonn, Düssel­dorf, König­swin­ter, Lever­ku­sen, Ratin­gen, des forces de Basse-Saxe, des conseillers spécia­li­sés des orga­ni­sa­tions d’aide « @fire » et une unité d’ap­pro­vi­sion­ne­ment des Johan­ni­ter avaient pris le départ pour leur mission au sud de Bordeaux dans la nuit du 11 août. Sur place, il s’agis­sait d’em­pê­cher la propa­ga­tion des flammes d’un vaste incen­die de forêt, après avoir reçu des instruc­tions de la part des auto­ri­tés locales et par des tempé­ra­tures exté­rieures élevées. Ainsi, sur des terrains impra­ti­cables, il s’agis­sait notam­ment d’éteindre des foyers d’in­cen­die, de proté­ger des bâti­ments et de créer des coupe-feu. Un chan­ge­ment de temps, avec des préci­pi­ta­tions et des tempé­ra­tures plus basses, a alors permis à l’unité de rentrer de mission un peu plus tôt que prévu initialement. 

Sur place, en France, les forces alle­mandes ont été très appré­ciées pour leur aide par les auto­ri­tés locales ainsi que par la popu­la­tion. En travaillant à la sueur de leur front, les pompiers ont pu appor­ter une contri­bu­tion impor­tante à l’en­di­gue­ment de ce grand incen­die de forêt, aux côtés d’autres aides venues d’autres pays euro­péens. Les expé­riences acquises, qui sont égale­ment trans­mises aux autres forces d’in­ter­ven­tion sur les sites, apportent en outre une valeur ajou­tée immé­diate aux sapeurs-pompiers.

Contexte

La seule unité alle­mande de lutte contre les feux de végé­ta­tion au sol impli­quant des véhi­cules d’ex­tinc­tion (offi­ciel­le­ment Ground Forest Fire Figh­ting using Vehicles, GFFF-V), noti­fiée dans le cadre du méca­nisme euro­péen de protec­tion civile, a été mise en place pour soute­nir les forces d’in­ter­ven­tion locales en cas de grands incen­dies de végé­ta­tion. Après la créa­tion de l’unité en 2019, il s’agis­sait de la deuxième inter­ven­tion en France pour les forces spécia­le­ment formées, après l’aide appor­tée aux feux de végé­ta­tion dans le Pélo­pon­nèse en août 2021. La forma­tion du module a été réali­sée en coopé­ra­tion avec @fire et l’Aca­dé­mie fédé­rale pour la protec­tion de la popu­la­tion et la défense civile (BABZ) de l’Of­fice fédé­ral pour la protec­tion de la popu­la­tion et l’aide en cas de catas­trophe (BBK).